Art Souterrain

Background

Sécurité : Que reste-t-il de nos espaces de liberté ?

Le thème de l'édition 2015 «La sécurité dans notre société, qu'advient-il de nos espaces de liberté ?» soulève des interrogations sur le rapport aux nombreux dispositifs de sécurité mis en place dans la société pour assurer la protection des citoyens.

A l'ère de l'essor des moyens de transport et des télécommunications, nous obtenons de nouvelles formes de liberté : le libre mouvement, l'accès direct à l'information et la diffusion immédiate de nos idées à travers le monde. Pourtant, cette liberté apparente est doublée d'un autre phénomène, la surveillance, censée assurer sécurité et confort quotidien.

Une partie des dispositifs de sécurité est visible et connue de tous. Citons entre autres les milliers de caméras qui nous observent et les zones d'inspection filtrage dans les aéroports. L'autre partie de ce réseau est, en revanche, bien plus élaborée et complexe : la surveillance électronique, invisible et efficace.

A chacun de nos déplacements, à chaque utilisation de notre cellulaire ou de notre carte de crédit, voire même lors de la consultation d'une page internet, nous générons une trace électronique repérable. Les nouvelles technologies nous identifient et permettent aux organisations publiques et privées de récolter des données personnelles afin de décrypter nos mouvements, nos activités, nos centres d'intérêts et ainsi d'établir notre «profil». Ces renseignements peuvent ensuite être utilisés par les entreprises à des fins publicitaires, pour des démarches marketing, mais aussi, par les gouvernements et les agences de renseignement dans le cadre d'enquêtes judiciaires.

L'ensemble de ces diverses mesures préventives, destinées à éviter un incident et à anticiper nos actions, entraîne un risque de freiner notre spontanéité et d'entraver notre liberté d'expression. Finalement, est-il vraiment possible de trouver un équilibre entre notre besoin de sécurité et notre liberté ? Peut-on être protégé sans pour autant être limité dans nos actions et dans l'expression de nos opinions ? 

Ces interrogations, liées à notre mode de vie actuel, intéressent depuis longtemps les intellectuels. Au XVIIe siècle, le poète français Jean de la Fontaine pointe du doigt l'équilibre précaire entre sécurité et liberté en affirmant que "L'adversaire d'une vraie liberté est un désir excessif de sécurité." C'est aussi l'idée de Jean-Jacques Rousseau, développée dans Du contrat social au XVIIIe siècle, qui apparente la sécurité à l'esclavage : "On vit tranquille aussi dans les cachots, en est-ce assez pour s'y trouver bien ? Les grecs enfermés dans l'antre du Cyclope y vivaient tranquilles, en attendant que leur tour vint d'être dévorés." 

Crédit image
Titre: Jubilee
Nom: de l'auteur: Bertrand Carrière
Année: 2014
Lieu: Caisse de Dépôt et placement, Montréal

 

Photos et vidéos

Photos et vidéos

Info ici

Rejoignez l'équipe!

Rejoignez l'équipe!

info ici

Thème 2016

Thème 2016

info ici

Réserver

Toutes les nouvelles

Facebook Twitter Youtube Vimeo Mobile